Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/hochedez/lebadaud.com/ecrire/inc/lang.php on line 32

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/hochedez/lebadaud.com/ecrire/inc/lang.php on line 32

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/hochedez/lebadaud.com/ecrire/inc/acces.php on line 38

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/hochedez/lebadaud.com/ecrire/inc/acces.php on line 39

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/hochedez/lebadaud.com/ecrire/inc/acces.php on line 40

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/hochedez/lebadaud.com/ecrire/inc/flock.php on line 60

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/hochedez/lebadaud.com/ecrire/inc/flock.php on line 60

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/hochedez/lebadaud.com/ecrire/inc/texte.php on line 1428

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/hochedez/lebadaud.com/ecrire/inc/lang.php on line 32
"Gen d'Hiroshima" & "Les 3 Adolf" : Mangas d'utilité publique - Le badaud - La presse autrement !
Le logo du Badaud
Le Badaud, version 2.0
  Tous les jours, les news qui font parler...
 
Accueil
Edito
 
Les articles
Les enquêtes du Badaud
Les lectures du Badaud
Les humeurs du Badaud
Les coups de coeur du Badaud
Le Badaud of the month
 
Les services
Carte du site
Contacts
Acces administrateurs
version texte pour les personnes handicapées visuelles
 
     
 

Les coups de cœur du badaud

"Gen d’Hiroshima" & "Les 3 Adolf" : Mangas d’utilité publique

Deux œuvres d’une puissance narrative et pédagogique surprenante.

C’est avec toute la réticence d’une disciple de "la ligne claire", éduquée à la BD par Tintin, et tous les préjugés d’une téléphobe aigrie, frustrée de Dragon Ball Z et Ranma 1/2, que je me suis mise à la lecture de mangas. Grâce à l’éclairage d’un guide et maître en la matière, on m’a d’emblée mis dans les mains la fine fleur de l’art séquenciel nippon. Histoire de faire tomber tous mes a prioris et valser mes idées préconcues. Jamais je n’aurai pensé que ce serait avec une telle violence. Gen d’Hiroshima, de Keiji Nakazawa et l’Histoire des 3 Adolf, d’Osamu Tezuka, sont des chefs d’œuvres bouleversants.

Ces deux belles œuvres ont en commun d’avoir pour toile de fond un décor brun comme de la toile de jute et les chemises de l’Allemagne nazie, la Seconde Guerre mondiale. Elles se distinguent parce que leur point de vue nippon éclaire d’un angle nouveau ce que l’eurocentrisme historique résume trop souvent à un affrontement alliés-nazi.

Les trois Adolf en question dans le titre du manga d’Osamu Tezuka sont : un fils de boulanger juif allemand vivant à Kobé, le fils métis du consul allemand à Kobé qui part rejoindre les jeunesses hitlériennes et, évidemment, le tristement célèbre nabot moustachu qui a donné à l’Allemagne une réputation sans frontières de bien mauvaise résonance. Liés par un document tous trois, par un secret et leur amitié pour deux d’entre eux, ces trois Adolf se partagent la vedette du récit avec un journaliste japonais que la couverture des Jeux Olympiques de Berlin va mêler à l’histoire secrète du IIIe Reich. Le dessin un peu désuet de l’Histoire des 3 Adolf, qui n’est pas sans rappeler les comics américains des années 50 ou les toiles de Roy Liechtenstein, sert fort bien une histoire originale et totalement prenante. Tezuka gère admirablement les ramifications multiples de l’histoire, n’égare jamais son lecteur, saisi jusqu’au bout et insatiable même après la clôture du 4e épisode.

Et puis il y a Gen. Le premier tome, débute quelques jours avant "la bombe". Une histoire à huis clos spacio-temporel : Hiroshima pour cadre et cet événement atomique pour critère narratif recurrent. Partiellement autobiographique, Gen raconte l’histoire d’un gosse et de sa famille dans l’Hiroshima pré-, pendant et post-bombe. Un contenu passablement ignoré en Europe, où la guerre semble s’être arrêtée au débarquement allié. Donc passionant. Peut-être est-ce donc le caractère inédit du sujet traité qui fascine dans cette œuvre. Peut-être est-ce aussi l’excellente narration et le graphisme parfait qui séduisent. Gen d’Hiroshima est une charade qui se termine nécessairement par une satisfaction totale. Genial.

Je n’ai pas l’émotion facile et pourtant j’ai été émue aux larmes par Gen. Je pensais être consciente des atrocités du régime hitlérien, les 3 Adolf en saisit toute l’ampleur avec une sensibilité stupéfiante. Je voudrais partager cette découverte avec le plus grand nombre. Tellement c’est grandiose.

Achetez-les !


[ Envoyer cet article à un ami ]


Laissez un commentaire:

L'actu vue en dessin par CAD
Inscription à la newsletter

 Inscription
 Désinscription


MC's badaudblog
Ben's badaudblog

Guide des meilleurs hébergeurs Web

Meilleure banque

Comparatif banques en ligne